Portage salarial pour les télésecrétariats

Portage salarial pour les télésecrétariats

Le portage salarial est une forme récente de statut professionnel qui permet de démarrer une activité en indépendant.

Mon objectif est de vous présenter ce statut et de voir quels avantages (et inconvénients) il présente par rapport au statut d’auto entrepreneur ou de profession libérale.

Histoire du portage salarial en France

Le portage salarial est apparu en France dans les années 80.

Il a connu un véritable essor dans les années 2000.

L’article 8 de la loi de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008 crée un article L.1251-64 du code du travail qui reconnaît le portage salarial : « Le portage salarial est un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage. Il garantit les droits de la personne portée sur son apport de clientèle. »

Le portage salarial s’adresse au départ aux cadres en transition professionnelle. Aujourd’hui il est possible « d’utiliser » ce statut si vous souhaitez gérer de façon équilibrée vie professionnelle et vie personnelle.

Bien souvent ce sont des « jeunes » (plus de 30 ans) en recherche d’autonomie, des retraités, ou encore des auto-entrepreneurs qui souhaitent s’affranchir des limites du statut AE.

Comment fonctionne le portage salarial

Dans les fait, il s’agit d’un accord tri partites :

Vous signez un contrat avec une société de portage

Vous signez un contrat avec votre client

La société de portage facture votre client et transforme vos honoraires en salaire.

Les avantages du portage salarial

 

Vous bénéficiez de l’ensemble des avantages du salariat (retraite, assedics, formation)

Vous vous épargnez la complexité administrative puisque c’est la société de portage qui prend en charge (moyennant finance) l’ensemble des démarches auprès des organismes sociaux.

Vous pouvez faire appel à cette forme de salariat sans que ce soit définitif.

Vous pouvez ainsi utiliser le portage pour des missions courtes et ponctuelles (démarrage d’activité ou opportunité particulière) mais aussi bénéficier des avantages de ce statut pour des missions plus longues.

Le cout du portage salarial

Les sociétés de portage se rémunère sur le chiffre d’affaire que vous réalisez.

En moyenne, le cout de la société de portage représente environ 10 % de votre CA.

Prenons un exemple simple.

Pour une rémunération de 2000 € HT, la société de portage va vous demander 10 % soit 200 € de frais.

Ensuite vous déduisez l’ensemble des cotisations (environ 50%) et vous obtenez un salaire net d’environ 1000 €.

Je vous invite à vous rendre sur ce site pour simuler votre rémunération en portage salarial :

http://www.guideduportage.com/portage-salarial/simulation-de-salaire.html

Comment choisir sa société de portage

Avant tout il est important de signaler que vous n’êtes pas engagés avec une société de portage. Vous pouvez donc en changer quand vous voulez si vous avez le sentiment que la société retenue ne correspond pas à vos attentes.

Il existe un site qui regroupe l’ensemble des informations relatives au portage salarial en France à cette adresse :

http://www.guideduportage.com

Je ne peux que vous conseiller de choisir une société ayant une présence physique à côté de chez vous (un bureau, un représentant légal).

Ne vous arrêtez pas sur le cout de gestion. Certaines sociétés proposent 6 % de frais de gestion mais ne proposent pas de services d’accompagnement ni de formation.

Prenez votre temps et comparez au moins trois sociétés.

La question que l’on peut se poser est pourquoi ce type de statut n’est pas privilégié par rapport à la SARL ou au statut de profession libéral ?

Avez vous déjà pensé à ce statut au moment du lancement de cette activité ?

 

Une Réponse

  1. merci pour toutes ces informations très utiles et surtout pour les liens de guide , c’est très clair.

Laissez un commentaire